LOCOROTONDO

Entre blanc éclatant et balcons fleuris. Insérée dans la liste des plus beaux villages d’Italie, la ville apparaît perchée comme un phare sur le plateau de la Vallée d’Itria.

Où se trouve Locorotondo ?

Locorotondo confine au nord avec Fasano (BR) et Alberobello, à l’ouest et au sud avec le territoire de Martina Franca (TA).

L’histoire de Locorotondo :

Le centre historique de Locorotondo, récompensé du Drapeau Orange par le Touring Club pour l’harmonie des formes et la facilité d’utilisation du centre historique, est un monument unique de charme et d’enchantement avec ses maisons blanchies à la chaux, ses ruelles pavées, ses portails élégants et ses balcons fleuris. . A côté des trulli, la ville de Locorotondo est représentée par les soi-disant “cummerse”, petites maisons de forme géométrique aux toits en pente, blanchies à la chaux et aujourd’hui restaurées et proposées aux touristes comme logements originaux, disséminées dans le quartier historique, l’une des premiers hôtels populaires de la région. Situé dans le quartier historique.

vue panoramique de Locorotondo

Que faire à Locorotondo ?

Préparez vos papilles pour un voyage dans la Vallée d’Itria… entre une saveur et une autre, pour découvrir des plats typiques parmi les saveurs de cette terre !

Voyager est aussi une alimentation typique. Pour vivre l’expérience de connaître un nouveau lieu, il faut goûter les plats typiques, nous en sommes convaincus.
Nouvelles saveurs, nouvelles recettes, préparations délicieuses : la découverte du monde passe bien souvent par le palais !
Nous voilà donc prêts à vous proposer notre restaurant pour goûter les plats typiques de Locorotondo.

Pourquoi visiter Locorotondo?

vue sur le centre historique de locorotondoPourquoi visiter le centre historique de Locorotondo ?
Locorotondo est le village des “cummerse” ou toits pentus recouverts de dalles calcaires appelées chiancarelle. La tradition et l’art sont les principales caractéristiques de cette ville, où les maisons rustiques se mêlent aux églises baroques et aux bâtiments historiques. Locorotondo est une ville où tout est pris au sérieux et où la modernité est évitée autant que possible.

Que voir à Locorotondo ?

Choisi comme décor pour des films dont Mio cognato avec Sergio Rubini, Ainsi va la vie avec Aldo, Giovanni et Giacomo et Baciami piccina avec Vincenzo Salemme, Locorotondo est un village suggestif à ne pas manquer lors d’un voyage à la découverte de la Vallée d’Itria.

Que voir lors de la visite guidée de Locorotondo ?vue sur le centre historique de locorotondo
Locorotondo, c’est une multitude de coins accueillants, de petits yeux, de vues à couper le souffle et de ruelles aux petites arches qui sont comme de petits bijoux aux yeux des visiteurs du village. Elles renferment des joyaux dont les mille facettes s’admirent dès que l’on franchit la Porta Napoli.

Visitez notre Bed & Breakfast près de Locorotondo où séjourner pour pouvoir le visiter

Locorotondo se distingue sur le plateau des Murge dei Trulli avec sa charmante ville circulaire aux maisons blanches caractéristiques.
Parmi les plus beaux villages d’Italie et drapeau orange par le Touring Club italien, Locorotondo est perché sur un plateau dans la zone sud-est des Murge dei Trulli, au cœur de la vallée d’Itria, à moins de 10 km d’Alberobello .

vue panoramique sur la ville de locorotondo

Le village tire son nom de la forme circulaire caractéristique du centre historique, construit vers l’an 1000 et composé d’un groupe de huttes construites par des agriculteurs sur une colline, les typiques “cummerse” (petites maisons aux toits en pente).

Voulez-vous visiter Locorotondo et économiser sur le prix du B&B ? Vérifiez nos disponibilités et demandez-nous une réduction !

Que manger à Locorotondo ? Où manger à Locorotondo ?

La cuisine traditionnelle de Locorotondo est une expression vivante des principes sains de l’ancien régime méditerranéen. La tradition gastronomique préservée à Locorotondo est celle d’une cuisine coutumière et paysanne, qui constitue une grande partie de la cuisine de la région. Globalement, l’alimentation paysanne suit les règles strictes et nécessaires de la dure réalité sociale des classes les moins aisées. En connaissant les ingrédients de base, on peut apprendre les recettes des plats locaux. Le blé est le premier d’entre eux.

La large utilisation du blé, dans ses variétés tendres et dures, est amplement constatée dans la cuisine de campagne, tant dans l’emballage des pâtes faites maison que dans la préparation du pain fait maison et des focaccias exquises et directement comme dans l’ancienne recette appelée : U Rijène Spugghiète. Le pain est préparé avec de la farine de blé tendre et avec de la pâte à pain l’excellente friselle, la focaccia parfumée (une jarie de furne dans la version tomate, huile et origan et dans celle au gros sel et origan) avec l’ajout de pommes de terre bouillies, focaccia farcie avec de l’oignon porraia (sponzèle) est préparé.

Toujours avec de la farine de blé tendre, la tradition s’est transmise les douceurs des grandes fêtes : les ficazze fracete (petits fagots de pâtes, farcis de confiture de coings et de raisins, cuits au four) les tarallini bouillis et les grands taralli de Pâques aux œufs enveloppés de très le giulebbe sucré (scehppc), les viandes enveloppées croustillantes et les poitrines moelleuses saupoudrées de miel ou de sapa parfumée (mirecuitte) déjà utilisées par les Latins mélangées à de la neige fraîche. Une curiosité : pour la joie des plus petits à l’occasion de Pâques, un dessert a été préparé avec des pâtes taralli aux œufs, en forme de beignet tressé, dans lequel un ou plusieurs œufs frais ont été insérés, puis cuits au four et recouverts avec julep et grains multicolores, les soi-disant curruculu, de l’étymologie obscure.
Trois types de farines sont encore utilisées dans le conditionnement des pâtes artisanales : la semoule de blé dur, la farine complète (‘u rîusse) et la farine de blé tendre en plus des autres. Les pâtes couramment utilisées sont : les tagliatelles (une sagne) dégustées avec une sauce à la viande ou avec une sauce à la morue ou des pois chiches ; cecolini (frecidde) principalement cuit avec des légumineuses; la tridde très particulière, typique du sud de Bari.

Voulez-vous goûter les plats typiques de la cuisine de Locorotondo ? réservez votre table maintenant!

U TRIDDE, un cas rare dans la gastronomie locale, semble appartenir à la cuisine bourgeoise opulente d’il y a quelque temps, au moins pour deux excellentes raisons : la richesse des ingrédients et les occasions particulières dans lesquelles le plat a été préparé.
Triddo, également connu sous le nom de Maltrito, est une pâte faite maison qui est le résultat d’une préparation longue et minutieuse. Quelques œufs entiers sont mélangés à de la semoule de blé dur, et quelques généreuses cuillerées de pecorino local râpé (pour ceux qui n’aiment pas, du parmesan), une généreuse poignée de persil finement haché est ajoutée, salez au besoin. La pâte doit être pétrie lentement, sans ajout d’eau et doit être souple mais ferme, puis étaler une feuille fine et poreuse avec une jalanère (sorte de rouleau à pâtisserie). On laisse sécher un certain temps, avec beaucoup de patience des morceaux infimes et irréguliers se détachent de la pâte qui sera laissée sécher un peu plus de temps puis cuite normalement, enfin assaisonnée d’un bon bouillon de dinde chaud et saupoudrée de fromage râpé.
Autrefois, ce plat singulier était consommé à certaines occasions ; triste, gai, sacré : Noël, Pâques mais surtout, selon les témoignages des anciens, le triddo, de par sa grande délicatesse, convenait particulièrement au quinzo (du latin conso, consolatio : le repas frugal offert par des amis ou connaissances aux parents endeuillés du défunt). Mais il y avait aussi de joyeuses occasions de préparer le tríddo: l’ancienne coutume semble être certaine d’offrir à la nouvelle mère, après une naissance récente et heureuse, une assiette du plat exquis et délicat assaisonné, cependant, avec le bouillon de deux pigeons généreusement offert par la marraine de l’enfant à naître.

À CIALLÉDDE. C’est un plat de la cuisine paysanne pauvre d’autrefois, mais le fait d’être nutritif, léger et frais le rend extrêmement actuel. Il évoque des arômes et des saveurs oubliés, ce qui le rend idéal pour les soirées d’été. Mettez de l’eau froide dans un grand bol et écrasez quelques tomates, les petites et les plus douces, une branche de céleri tendre hachée, une pincée abondante d’origan ensoleillé, salez au besoin; facultatif sont le poivre ou le piment et l’ail. Remuez le tout, puis mettez du pain maison rassis et préalablement haché dans la casserole et remuez lentement à nouveau afin que le pain puisse absorber la savoureuse concoction dans laquelle nous verserons enfin une quantité substantielle d’huile d’olive extra vierge, évidemment crue.
Il ne reste plus qu’à mixer encore un peu et… bon appétit !

GNUMERÈDDE SUFFUCHÈTE. Le fait que les entrailles animales étaient un mets culinaire ne devrait pas faire lever le nez aux mécréants ; on sait en effet, depuis l’antiquité classique, combien nos cousins ​​grecs aimaient les abats d’animaux ; pour cette raison, lorsqu’ils sacrifiaient les victimes sacrificielles (bovins et ovins) à leurs dieux, dès que la tendre bête avait été éventrée, ils rôtissaient les entrailles encore fumantes sur des charbons ardents, les consommant avidement, tandis qu’ironiquement, ils laissaient le reste de la brûlure de la carcasse.
Les suffuchete gnumerèdde sont préparés avec des tripes et des entrailles d’agneau adulte (Agnellone), réduites en petites portions enveloppées dans une boîte de tripes et ficelée comme une boule d’un morceau de boyau (en fait gnumeredde signifie boule, rouler) ; quelques feuilles de persil sont insérées à l’intérieur.
Aujourd’hui, les petits pains ne sont plus préparés à la maison, mais peuvent être achetés dans les nombreuses boucheries de la ville, nettoyés et préparés à la perfection ; évidemment en les réservant longtemps à l’avance, vu l’énorme demande.

Voulez-vous goûter les plats typiques de la cuisine de Locorotondo ? réservez votre table maintenant!

Où dormir à Locorotondo ?

Choisissez votre maison ! dormir près de Locorotondo dans un B&B avec piscine.

ARTICLES LIÉS

Vous souhaitez dormir dans notre établissement ?

Une réduction tout de suite pour vous


Le service traiteur vous intéresse ?

Ou appeler+393337845113


Agriturismo Masseria Alberotanza B&B e Ristorante a Conversano

Contrada Gorgorenzo, n. 15
Conversano, Puglia 70014
Téléphone: +393337845113
Téléphone 2: +393317271337
E-mail: info@masseriaalberotanza.it
Retour en haut